En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Ouverture à l'international

Les contours de la mission de coopération internationale

Par Julien PICHON, publié le mardi 2 octobre 2012 09:38 - Mis à jour le mercredi 1 mars 2017 16:57

La mission de coopération internationale est inscrite dans la loi d’orientation agricole du 9 juillet 1999 qui précise que « les établissements participent à des actions de coopération internationale, notamment en favorisant les échanges et l’accueil d’élèves, apprentis, étudiants, stagiaires et enseignants. »

La mission est structurée autour de plusieurs niveaux d’intervention, dont :

  • Au niveau national (DGER), le bureau des relations européennes et de la coopération internationale.  Il est chargé de contribuer à la politique culturelle, scientifique et technique de la France. Il assure l’animation, la coordination et l’évaluation des actions mises en œuvre par les établissements d’enseignement agricole.
  • Au niveau régional (DRAAF), les chargés de coopération internationale en SRFD. Ils sont responsables de l’information, de l’animation et de la valorisation de la mission. Le référent pour les Pays de la Loire est Julien Pichon. Pour lui écrire : julien.pichon@agriculture.gouv.fr ou julien.pichon@educagri.fr

Événements à venir :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualités du RED (flux RSS)

Actualités de MOVEAGRI (flux RSS)

  • Photos publiées par MERICAN Maëliss 1 plus...
    Photos publiées par MERICAN Maëliss
  • Photo publiée par Malabirade Charles GOPR7444
    Photo publiée par Malabirade Charles
  • Blogagri de Malabirade Charles Partie 4: Mon stage, mon travail, mes activités. Bonjour citoyen du monde! Aujourd'hui...
    Blogagri de Malabirade Charles

    Partie 4: Mon stage, mon travail, mes activités.

    Bonjour citoyen du monde! Aujourd'hui je vais vous raconté ce que je fait en stage, et oui je suis pas en Irlande juste pour aller au pub!L'organisme ou je suis en stage compte une centaine de salariés et en pleine saison estivale jusqu'à 30 stagiaires allant du jeune stagiaire Irlandais en "CAP agricole", en passant par l'étudiante Irlandaise finissant sa thèse pour validé sont doctorat jusqu'au stagiaire étranger comme moi. Les postes occupés sont très aléatoires, du simple salarié agricole à la ferme a l'ingénieur en biologie moléculaire dans les laboratoires. Je pense avoir été dans presque toutes les activité, oui presque car, le secrétariat et la biologie moléculaire n'étant pas mes passions premières je ne m'y suis pas attardé.Tout le monde est habillé pareil ou presque, l'équipement de travail est fournis des bottes à la casquettes, moi qui avais réservé quelques kilos de ma valises pour des affaires de travail, je n'en suis que déçu, mais il faut des imprévus aussi, sa pimente l'aventure! Bottes, combinaison et ne pas oublié la "Security jacket" qui est indispensable. Gare a vous si Francis le responsable sécurité vous vois sans le gilet de sécurité !Trêve de plaisanterie, mon travail quotidien consiste a suivre les différents salariés, techniciens et ingénieurs. Oui les salariés effectuent le travail quotidien de la ferme et sont a disposition des techniciens et ingénieurs pour toutes interventions concernant les recherches.La manipulation des bovins est quasiment journalière entre toutes les recherches, la ferme est bien évidement super équipé en contention et en facilité de travail.Autant vous dire que après avoir pesé des milliers d'animaux je commence savoir faire marcher une balance.Nourrir les animaux en intérieur fait parti de mon quotidien, tous nourris avec de l'herbe fraîche ou de l'ensilage d'herbe, à cette saison les animaux sont en intérieur exclusivement pour des recherches, car tout les animaux d'élevage sont dehors et profite de l'herbe fraîche sur pieds.En parlant d'herbe, sa mesure et sa gestion est une des activités les plus importantes de mon stages, mesuré tout les jours, pesé et donné la bonne surface au bétail a l'aide de différentes formules. Amusant et vraiment intéressant, quoi de mieux que de travailler en ce baladant dans de vertes prairies avec un herbomètre, une calculette et un enrouleurs de clôture ? Oui ce stage c'est la belle vie, car en plus d'être agréable, les horaires des travailleurs sur le centre sont très légères avec un début de journée a 9h, une demi heure pour le "breakfast" a 10h, un heure pour manger a midi et fin de journée vers 17h.Sa peut paraître normal, mais aillant toujours travailler dans l'agriculture, ces horaires me font bizarre, mais on s'y ferais très vite! Cela va être dur de refaire des journées de plus de 14 heures de travail sur la ferme familiale en rentrant en France.Après la récolte de donnée par exemple les prélèvements d'herbe, d’excrément ou  encore de poils de bovin, la préparation d'échantillon fait aussi partis de mon travail.Ensuite l'étude de donnée au bureau ne représente pas une grande partie de mon travail, mais accompagné un technicien ou un ingénieur dans sont bureau pour étudié les donnés c'est très intéressant et permet souvent de récolté des informations et peut être même des protocoles de recherche, je n'en est obtenu seulement 2, ces documents sont très important et confidentiel, c'est des jours de négociation pour en avoir un ! Vous l'aurez peut être ressentis, ce stage me plaît beaucoup, l'ambiance y est très agréable notamment a la cantine le midi ou au breakfast pendant que tout le monde prend ce qui la besoin au cuisinier ou bien avec son petit tupperware préparé chez lui, les histoires et les blagues fusent a toutes vitesses et c'est même dur de tout comprendre.  Seul points négatif, le machinisme, et oui pour conduire les machines sur le centre de recherche, il faut un "permis" ou un "cases" les stagiaires sont donc interdit de conduite de machine agricole en théorie. Mais après partage de ma passions pour le machinisme agricole avec quelques salariés, le volant m'est quelques fois cédé pour quelques minutes, mais je doit vite le rendre au cas ou Francis le responsable de la sécurité serais dans les parages! Mon stage ce résume donc a manipulé des bovins, les soignés, se baladé dans les prairies pour mesuré l'herbe et déplacé les animaux, préparé des échantillons dans les laboratoires et quelques heures de bureaux mais surtout beaucoup de bonne humeur.Ah sa la bonne humeur est partout en Irlande, du Lundi matin au Dimanche soir, mais ce n'est qu'un petit morceau de vie que je suis en train de vivre ici et chaque minute qui se termine m'émus un peux plus! Plus
  • Vidéo publiée par Malabirade Charles Time Lapse d'un ciel Irlandais Ciel Irandais a Trim dans le comté de Meath en 2017
    Vidéo publiée par Malabirade Charles

    Time Lapse d'un ciel Irlandais

    Ciel Irandais a Trim dans le comté de Meath en 2017
  • Photos publiées par THURIES florian 1 plus...
    Photos publiées par THURIES florian

Actualités de PortailCoop (flux RSS)

  • PagePrincipale
    il y a plus d'un an
    Modification de PagePrincipale (historique) --- par WikiAdmin Comparaison de 2015-12-18 16:26:11 à 2015-12-18 16:25:52...
    Modification de PagePrincipale (historique) --- par WikiAdmin

    Comparaison de 2015-12-18 16:26:11 à 2015-12-18 16:25:52

    Ajouts:
    Si vous souhaitez créer une carte pour votre réseau, veuillez prendre contact avec Christian Resche de ""SupAgro"" Florac : http://www.supagro.fr/web/florac/

    Suppressions:
    Si vous souhaitez créer une carte pour votre réseau, veuillez prendre contact avec Christian Resche de SupAgro Florac : http://www.supagro.fr/web/florac/

 

 

 

 

 

 

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe